Projets A242


a230  a231  a232  a233  a234  a235  a236  a237  a238  a239  A240  A241  A242 A243  A244  A245 










 
 
 
E-Stat
E-Stat

IPMSH - Projets

Le processus de traitements des matières recyclées à Montréal

Zacharie Lavoie et Momar  76e mise à jour opérée mardi 29 novembre 2016 sur la section concepts.

DESCRIPTION

Depuis le dernier siècle, nous sommes conscients que les problèmes environnementaux mettent la

planète en danger et que la protection de celle-ci se fait de plus en plus importante. Comme on peut

le constater partout dans les médias, les problèmes environnementaux sont on ne peut plus actuels et

très urgents. Il y a plusieurs façons pour un individu de contribuer à la sauvegarde de

l’environnement. Celle qui est à la portée des Montréalais est de recycler leurs matières dans le bac

bleu. Ces matières parcourent un long processus avant d’arriver à un résultat final. Ce processus est

peu connu de la population montréalaise et nous tentons de voir s’il y a des défectuosités qui

pourraient nuire à la sauvegarde de l’environnement.

RECENSION DES ÉCRITS

Le livre Matières plastiques et environnement, écrit par Claude Duval, est un livre qui traite

scientifiquement de recyclage en se posant sur des matériaux spécifiques. Ce livre, assez complexe

au niveau du vocabulaire scientifique,  est destiné à soit à celui ou celle qui s’intéresse à l’écologie

et qui possède des bases de connaissances au sujet des matières recyclable, soit à d’autres

scientifiques ou étudiants dans le domaine. L’idée principale de l’auteur est de démontrer que notre

 façon de recyclé et de concevoir les différents matériaux est médiocre. Il se penche sur différents

types de matériaux pour démontrer nos forces et nos faiblesses pour les concevoir et les recycler.

Le livre est divisé en  quatre grandes parties. La première porte sur la conception des polymères, la

deuxième sur le recyclage des polymères, la troisième sur les matériaux biosourcé et la quatrième

sur l’éco conception. Le livre est très informatif et très complet, mais n’est pas du tout vulgarisé et

est difficile à comprendre si nous ne sommes pas à l’aise avec la matière.


DUVAL, Claude, Matières plastiques et environnement, Paris, Dunod, 2009, 336 p.

          

Les économistes n'ont pas suffisamment pris en compte ces biens particuliers destinés à l'abandon.

 Ce livre s'adresse aux étudiants et enseignants universitaires de haut niveau, aux écoles

d'ingénieurs et aux grandes écoles. Il intéressera également les professionnels des déchets, afin

d'avoir une vision plus large sur l'organisation socio-économique des filières de déchets. L’idée

principale de l’auteur du livre est d’expliquer que l'économie des déchets doit être considérée

comme une économie à part entière. Pour commencer, le livre est séparé en 5 chapitres. Le

chapitre 1 nous parle des définitions et des contours théoriques des déchets, le chapitre 2 nous

explique les déchets générés dans la vie de tous les jours et les différents types de déchets, le

chapitre 3 démontrent l’évolution de la gestion des déchets au fil des années en France, le chapitre

 4 nous explique les instruments de politique publique et la gestion et pour finir le chapitre 5 nous

parle de des conflits autour des déchets. Les points positifs de cet ouvrage sont la lecture rapides et

les détails dans les explications et les points négatifs sont la grosseur du livre et l’ennuie.


LUPTON, Sylvie, Économie des déchets, Bruxelles, «de Boeck », 2011, 254 p.

PROBLÉMATIQUE

Lors de notre recherche, nous avons compris que le processus de recyclage va sommairement comme

suit : le citoyen montréalais met ses matières dans le bac bleu, des camions les ramassent et les

emmène au centre de tri, où ces matières sont trier en fonction de leur utilité et leur capacité à être

recyclés. Nous pensons que l’une de ces étapes est défectueuse et que plusieurs de ces objets

finissent au dépotoir. Où dans le processus y a-t-il manquement? Est-ce dans le ramassage? Est-ce

arrivé au centre de tri? Nous proposons que le problème vient des ménages montréalais. Nous

pensons que la plupart des objets mis au bac bleu par les montréalais ne sont pas acceptés par les

centres de tri et qu’il y en une bonne partie qui est tout simplement jetés. Cela serait du au fait que

 la majorité des ménages ne savent pas quels objets sont recyclable et traités en centres. Cette

méconnaissance du sujet contribue à mélanger les objets recyclables aux objets non-recyclables et

à les souiller de façon à ce qu’ils ne soient plus traitables dans les centres de tri.


DESCRIPTION DES CONCEPTS

-Objets recyclables : objet qu’on peut recycler. Recycler : procédé de traitement des métaux,

plastiques, déchets (déchet industriel ou ordures ménagères) qui permet de réintroduire, dans le cycle

de production d'un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie, ou

des résidus de fabrication

-Centres de tri : Un centre de tri est une installation dans laquelle les déchets collectés sont

rassemblés pour subir un tri et/ou un conditionnement de la fraction valorisable. On entend par tri

 toute opération visant à séparer les unes des autres des catégories, voire des sous-catégories, de

 matériaux (verre, papier, carton, plastiques, etc.) .

-Souiller : Altérer ce qui était pur, intact, irréprochable, le marquer d'une tache

-Traitables : qu’on peut traiter : Traiter : Soumettre des choses à un traitement, à des opérations

qui ont pour but d'en modifier l'état

PLAN

Concept :

Recyclage  :

1. V-I : Le processus
1.1 : Le comportement des ménages montréalais
1.2 La collecte et le transport des matières
1.3 Le processus de transformation des matières dans les centres de tri
1.4 Le coût du processus
1.5 L’éducation du peuple

2 : V-D L’efficacité du système de recyclage montréalais
2.1 Le niveau de facilité à contribuer au recyclage
2.2 Le niveau de facilité de la collecte des matières
2.3 Le niveau de facilité des matières à être modifiés et traité  par les centres de tri
2.4 La fraction de matières reçue par les  centres de tris qui est recyclé

 



Le logiciel Projet est la propriété de Gilles Laporte et du cégep du Vieux Montréal. Toute adaptation ou reproduction du matériel qui y est diffusé est interdite sans le consentement écrit des auteurs et du responsable du portail. Gilles Laporte et CVM © 2010.