Projets a230


a230 a231  a232  a233  a234  a235  a236  a237  a238  a239  A240  A241  A242  A243  A244  A245 










 
 
 
E-Stat
E-Stat

IPMSH - Projets

Le rapport à l'animalité selon l'origine culturelle

Mélyna Horvat

Maria José Vega Brenes

 112e mise à jour opérée mercredi 07 décembre 2016 sur la section enquête.

DESCRIPTION

Les animaux de toutes sortes ont toujours fait partie de la vie des humains, que ce soit pour des raisons d’alimentation, de transport, pour en faire un usage à caractère religieux ou simplement comme animal de compagnie. Le rapport entre l’humain et l’animal semble différer d’une culture à l’autre, la cynophagie par exemple, qui est une pratique alimentaire consistant à se nourrir de viande de chien ou de chat, est principalement pratiqué dans des pays asiatiques. D'autre part elle est vue d'un mauvais œil et généralement, elle est interdite dans des pays ayant une culture occidentale. Nous allons donc décrire de qu'elle manière les interactions et les rapports diffèrent entre les êtres humains et les animaux domestiques, à l'intérieur d'un cadre culturel occidental et également dans d'autres cultures. 

RECENSION DES ÉCRITS

La totalité des livres et des sites web que nous avons consultés parlent de l'aspect éthique et moral de nos rapports à l'animalité et ils parlent également du concept de droits pour les animaux.


Le livre  Et la chasse créa l’homme, écrit par Robert Ardrey, un des écrivains majeurs du 20e siècle, parle de comment l’homme a pu survivre depuis des millions d’années à travers la chasse. Le livre est destiné aux personnes qui souhaitent en apprendre d’avantage par rapport  au début de l’homme.  L’intention de l’auteur est de montrer comment l’homme a pu s’adapter et progresser, depuis des nombreuses années, dans des milieux qui lui étaient tout à fait inconnu.  Le livre contient  8 chapitres qui nous en apprennent d’avantage sur ce qui fait que l’homme est l’homme. Le premier chapitre parle du développement de l’humanité, ensuite du changement biologique, de l’intervention pliocène : accident naturel, de l’aventure sexuelle de l’humain, du territoire revisité, de l'importance des animaux dans la culture, de l’ère glaciaire et pour finir de l’homme de l’interglaciaire. Le livre semble très instructif, mais les chapitres peuvent  parfois prendre du temps à en venir au but.

ARDREY, Robert, Et la chasse créa l’homme, Paris, Stock/Monde ouvert, 6e édition, 1977.  303 p.


Cet ouvrage porte sur les droits des animaux et la polémique qui s’y rattache. Le livre donne des arguments plausibles en faveur des droits pour les animaux. Ces arguments sont des arguments à caractère morale, éthique et philosophique. Dans ce livre, les thèmes abordés sont : Les racines de la pensée Occidentale et sont affect dans le traitement actuel des animaux, l’idée première des droits aux animaux et d’où elle vient, l’aspect juridique et légal de la signification de ces droits, les droits actuels des animaux et les situations où ils ne sont pas respectés et tout ce qui découle de la cohabitation entre les droits des hommes et les droits des animaux. Dans la conclusion il y a un thème qui est ajouté, le thème des droits de l’environnement. Ce livre nous est utile car il nous donne des informations concernant la vision occidentale des droits des animaux et comment cette vision à été modifiée au cours du temps pour avoir la vision que nous avons aujourd’hui. Il nous donne également des arguments pertinents qui vont appuyer la nécessité et l’importance qu’on devrait donner aux droits pour les animaux.  

CHAPOUTIER, Georges, Les droits de l’animal, Paris, Presses universitaires de France, «Que sais-je?», 1992. 128p.


Suite à notre recherche, nous avons constaté que la grande majorité des écrits portent sur les rapports à l'animalité dans les pays occidentaux. Il serait donc intéressant pour nous, de nous pencher sur le rapport à l'animalité dans d'autres cultures.


PROBLÉMATIQUE

Après avoir effectué une recherche documentaire poussée, nous avons décidé de nous pencher sur un sujet que nous trouvons négligé et pauvre en documentation. Cet aspect est : le rapport à l’animalité selon les différentes cultures. C’est-à-dire, plus précisément la façon dont les êtres humains côtoient et traitent leurs animaux de compagnie. Un animal de compagnie étant un animal dont on prend l’entière responsabilité, en le nourrissant, en le logeant et en s’engageant à lui donner les soins nécessaires pour assurer son bien-être physique et mental. De plus, notre recherche est dans le but de trouver des similarités et des différences dans le sort des animaux selon la culture occidentale (Europe et l’Amérique Du Nord) et le sort des animaux selon les autres cultures. Nous nous posons par conséquent la question suivante : Comment varie d’une culture à l’autre la relation avec les animaux de compagnie. Nous allons parler du sort réservé aux animaux en abordant principalement l’usage que l’être humain fait des animaux en abordant les thèmes dans lesquels ils ont un rôle comme l’alimentation, le symbole religieux, la domestication et la machination. Nous proposons que le rapport à l’animalité des autres cultures diffère de celui de la culture occidentale qui est teinté d’anthropomorphisme. 

 

DESCRIPTION DES CONCEPTS

 

-     Par le mot rapport nous voulons dire tous les liens, relations et interactions entre les animaux domestiques et les êtres humains. 

-     Par le mot animalité nous voulons dire l’ensemble des caractères, des attributs propres à l'animal, par opposition aux facultés humaines.

-     Par le mot culture nous voulons dire l’ensemble des phénomènes matériels et idéologiques qui caractérisent un groupe ethnique ou une nation, une civilisation, par opposition à un autre groupe ou à une autre nation. 

-     Par le mot Occident nous voulons dire que l’Occident regroupe l'Europe occidentale (c'est-à-dire l'Union européenne et l'AELE), le Canada, les États-Unis, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, voire l'Amérique latine (pour les pays plus développés. 

-     Par le mot anthropomorphisme nous voulons dire l’attribution de caractéristiques, de comportements ou de la morphologie humaine à d’autres entités (dans ce cas ci, aux animaux).

PLAN

1.        Les rapports aux animaux en Occident 

1.1 La place des animaux à travers l'histoire 

1.1.2 Les animaux dans un univers Judéo-Chrétien 

1.1.3 Les animaux dans le monde de la philosophie 

1.1.4 Apparition et nécessités liées à la domestication 

1.2 L'anthropomorphisme au coeur des relations actuelles entre êtres humains et animaux 

1.2.1 Hiérarchisation anthropomorphique 

1.2.2 Animaux de compagnie à notre image 

1.2.3 Soins exagérés 

1.3 Hypocrisie et revers de la médaille 

1.3.1 Les animaux comme machines, comme industrie et source alimentaire 

1.4 Le débat éthique et morale sur les droits des animaux 

1.4.1 Éthologie 

1.5 Droits des animaux et actualité au Québec 


2.         Les rapports aux animaux dans d’autres cultures 

2.1 La spécification dans les rapports aux animaux dans certaines cultures 

2.1.1 Les rapports aux animaux dans la culture asiatique
2.1.2 Les rapports aux animaux dans la culture africain
2.1.3 Les rapports aux animaux dans la culture autochtone

2.2 Les rapports aux animaux selon les croyances religieuses et spirituelles 
2.3
 Les animaux vus sous un point de vue commercial  
 
2.3.1 Commerce 
2.3.2 Revenu

2.4 Les animaux de compagnies comme source de plaisir et de loisirs
2.4.1 Divertissement
2.5  Contribution à la santé de l’être humain (physique et mentale)