Projets a235


a230  a231  a232  a233  a234  a235 a236  a237  a238  a239  A240  A241  A242  A243  A244  A245 










 
 
 
E-Stat
E-Stat

IPMSH - Projets

La gestion des aliments à la maison dans la région de Montréal

Lou-Ann Dessureault et Fannie Goyer  90e mise à jour opérée mardi 06 décembre 2016 sur la section conclusion.

DESCRIPTION

La gestion des résidus alimentaires à domicile a évolué depuis l’ère industrielle tant au niveau de la consommation des aliments, des moyens de conservation qu’au niveau de la mentalité. À ce jour, les impacts des déchets se classent parmi certains des enjeux importants de la société montréalaise. Il s’agit d’une problématique qui touche tant l’économie, la politique que la culture. Il est intéressant d’analyser plus en profondeur les moyens de gestion durable utilisés par la population montréalaise dans le but de constater quelle est la corrélation entre les techniques mises en œuvre ou non et la quantité de nourriture gaspillée.

RECENSION DES ÉCRITS

 

Tant les livres que les sites web sur le sujet se sont surtout penchés sur le gaspillage des aliments au niveau des entreprises à l’échelle mondiale, le processus de transformation des déchets, l’évolution de la production des déchets et les impacts du gaspillage alimentaire sur l’environnement ainsi que sur l’ensemble des secteurs de la société . Pour démontrer ces faits, deux livres particulièrement importants ont été analysés.

L’objectif du livre Global Gâchis est de démontrer en quoi le gaspillage alimentaire dans le monde est un scandale. L’auteur se base sur l’idée que le gaspillage alimentaire devrait devenir l’une de nos premières préoccupations environnementales. Pour appuyer cet argument, le livre se divise en trois parties, soit : Excédant excédent, Moissons perdues et c’est peut-être sale mais ça rapporte. La première partie démontre en quoi nous produisons en trop grande quantité. L’auteur fait le parallèle entre ce qui devrait être produit et ce qui est produit. La deuxième démontre en quoi nous perdons énormément de produits alimentaires. Plusieurs révélations scandaleuses sont faites quant à la gestion des pertes faite par les entreprises. Enfin, la dernière explique les raisons pour lesquelles le système de production des aliments est fait ainsi. L’auteur démontre entre autres l’influence de la politique, des valeurs, de l’éducation et de l’argent sur la problématique. Cet ouvrage est riche en exemples et photographies, ce qui facilite la compréhension. Il est par contre un peut plus pauvre en terme de solutions proposées au problème du gaspillage alimentaire.

 


STUART, Tristam, Global Gâchis. Révélations sur le scandale mondial du gaspillage alimentaire, Paris, Rue de l’échiquier, « Initial(e)s DD», 2013. 452 p.

 

Vivre Vert est un ouvrage de Greenpeace.  On y fait part de trucs et astuces quotidiens liés à nos habitudes de vie. Celles-ci  qui font une différence au sein de notre environnement, de notre planète. Cet ouvrage est dédié à quiconque voulant poser des gestes dans la préservation de la nature. L’ouvrage comporte quatre chapitres. Le premier fait mise d’astuces et conseils. Le deuxième évoque plutôt les grands enjeux environnementaux causés par nos habitudes. On y aborde le réchauffement climatique, les océans ainsi que les sables bitumineux.  Le troisième volet parle plutôt de manière détaillée chaque aspect de notre quotidien tel l’alimentation, le transport et on y dicte alors les solutions ou alternatives spécifiques à chacun de ces aspects. Le dernier chapitre porte sur les ressources de l’ouvrage, c’est-à-dire des organismes ou encore des actions citoyennes mises à notre porté pour changer ou se conscientiser à l’écologie, qui se trouve à être la valeur même de l’ouvrage en question. En outre, Greenpeace nous propose un guide ayant comme objectif de valoriser la population aux impacts quotidiens de leur consommation.

 

 KATZ, Amy, Catherine Vezina, Vivre Vert. Trucs et Astuces Greenpeace,  Montréal, 2010. 201p.

 

Parmi les thèmes abordés, celui des moyens de gestion durable des aliments à domicile semble négligé et pourrait être d’avantage développé.


PROBLÉMATIQUE


         Notre thème général porte sur  la façon dont les montréalais gèrent leurs aliments à la maison. Suite à nos lectures, nous avons pu constater que les moyens de gestion durables des aliments à domicile n’ont pas été abordés en profondeur. Cela  englobe la littérature utilitaire, les magazines de cuisine et les blogues. Nous constatons un  manque au niveau  du portrait des pratiques actuelles quant aux techniques de conservation utilisées par les montréalais. Il faut ainsi rappeler que tout un savoir pratique est perdu ou sur le point de l’être en ce qui concerne celle-ci. Nous proposons par conséquent la question suivante : « Quel est l’ampleur du gaspillage à la maison dans la ville de Montréal et quels sont les moyens pratiques mis ou non en œuvre pour l’éviter ? » Plusieurs facteurs pourraient entrer en cause dans ces enjeux, on parle ici de la paresse, de l’ignorance et ou  de l’industrie qui pousse au gaspillage. Or, nous posons l’hypothèse que l’indifférence face à l'application des moyens de gestion durable des aliments est la cause principale du gaspillage alimentaire dans les domiciles à Montréal.





DESCRIPTION DES CONCEPTS

Dans notre hypothèse qui propose que l’indifférence face aux  moyens de gestion durable des aliments est la cause principale du gaspillage alimentaire dans les domiciles à Montréal, plusieurs termes doivent être précisés. Voici le sens des mots-clés utilisés et qui seront utilisés au cours de la recherche :

-Par gaspillage alimentaire nous voulons dire tout aliment jeté qui peut être encore consommé et qui aurait pu l'être. En d'autres mots , il s'agit de la perte d'un aliment par son mauvais emploi.

-Par indifférence nous voulons dire toute attitude montrant aucun intérêt ou aucune importance face à l'utilisation des moyens de gestion durable.

-Par moyens de gestion durable nous voulons dire toute technique utilisé pour améliorer la conservation d'un aliment et ainsi réduire le gaspillage alimentaire.

PLAN

1) LES COMPORTEMENTS QUANT AUX MOYENS DE GESTION DURABLE DES ALIMENTS À DOMICILE

  • 1.1 Les sources d’information consultées

  • 1.2La planification des achats

  • 1.3 Le choix des aliments

  • 1.4 La quantité d’aliments achetés

  • 1.5 La congélation

  • 1.6 La réfrigération

  • 1.7 La durée de vie des aliments

  • 1.8 Les recettes et plats

  • 1.10 Les dates de péremption

  • 1.11 Le compost

2)      LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE À DOMICILE

  • 2.1- Les aliments jetés à la poubelle

  • 2.1.1 Les restes de repas

  • 2.1.2 L'inefficaité de la planification

  • 2.1.3 Les aliments mal conservés

  • 2.1.4 Les dates de péremption

  • 2.1.5 L'inapplication du compostage

  • 2.2- Les actions mises en œuvre ou non pour éviter le gaspillage alimentaire

  • 2.2.1 La motivation de l’individu









 



Le logiciel Projet est la propriété de Gilles Laporte et du cégep du Vieux Montréal. Toute adaptation ou reproduction du matériel qui y est diffusé est interdite sans le consentement écrit des auteurs et du responsable du portail. Gilles Laporte et CVM © 2010.